Investir grâce au crowdlending

crowdlending

Les Français affirment leur amour pour la pierre en investissant de plus en plus dans l’immobilier. De nombreux placements immobiliers sont possibles aujourd’hui dont le crowdlending.

Concrètement, il s’agit d’une forme de financement participatif qui permet aux particuliers de participer à l’économie réelle en prêtant directement à des entreprises, en l’occurrence des PME.

Des caractéristiques du crowdlending aux principales plateformes françaises et internationales qui proposent ce type de placements, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Crowdlending : principe de fonctionnement et obligations

On pourrait confondre crowdlending et crowdfunding. Si ces deux types de financement s’adressent particulièrement à des particuliers, le principe de fonctionnement n’est pas exactement le même. En effet, si dans le premier cas, les prêts servent à financer la croissance des entreprises, dans le second cas, l’investissement fait le plus souvent appel à des dons.

En réalité, le crowdlending est une forme particulière de crowdfunding qui met en relation des particuliers et des entreprises (PME). Le principe de fonctionnement est assez simple : d’une part, on a les entreprises qui ont besoin de financement pour développer un projet et d’autre part des investisseurs intéressés par le placement de capital.

Ces acteurs font recours à des plateformes spécialisées qui se chargent à leur tour d’organiser la rencontre entre l’offre et la demande. En règle générale, ces prêts courent sur une durée de 3 mois à 5 ans. De plus, selon les plateformes, les taux d’intérêt sont estimés entre 3 et 10 %.

Mais, avant de présenter un projet de financement au public, une analyse des bilans comptables est réalisée en amont avec l’emprunteur pour sécuriser l’investissement. Ainsi, les dossiers retenus satisfont à certains critères bien définis. Par la suite, les modalités du crédit sont définies :

  • Montant du crédit
  • Durée de l’investissement
  • Type de support (obligation, minibon, reconnaissance de dette, etc.)
  • Taux d’intérêt correspondant à la rémunération du prêteur
  • Type de prêt (trimestriel, mensuel, INFINE)

La loi encadre la pratique de ce type de placement pour limiter les abus et prévenir tous types d’abus. Ainsi, depuis quelques années, des limites et des obligations sont imposées aux intermédiaires en financement participatif (IFP).

Les plateformes doivent s’en tenir aux modalités prévues par le décret n° 2016-1453 du 28 octobre 2016, relatif aux titres et aux prêts proposés dans le cadre du financement participatif. Celui-ci modifie certains plafonds de financement. Dans la pratique :

  • Le prêt consenti par les particuliers ne doit pas excéder 2 000 euros par opération pour les prêts avec intérêts et 5 000 euros pour les prêts sans intérêts
  • Le nombre d’opérations auquel peut participer un particulier est sans limite
  • La limite du montant emprunté par les entreprises est de 2,5 millions d’euros au maximum

Par ailleurs, les investisseurs doivent connaitre le montant des commissions encaissées par ces plateformes de crowdlending et le taux de défaillance moyen de leurs projets.

Les principales plateformes françaises et internationales

De nombreuses plateformes de crowdlending existent en ligne. Cependant, certaines sont plus cotées que d’autres. On distingue des plateformes de crowdlending généralistes qui proposent aux investisseurs différents types de placements et des plateformes de crowdlending spécialisées dans des secteurs particuliers : immobilier, énergie renouvelable et développement durable, agriculture, etc.

Les plateformes françaises de crowdlending les plus réputées sont : October, Unilend, Lendopolis (filiale de la banque postale), Lendix, Bolden, crédit.fr, les entreprêteurs, PretUp, Tributile, Prexem.

D’autres plateformes européennes peuvent faire le bonheur des investisseurs immobiliers. Il s’agit principalement de :

  • Mintos , plateforme Estonienne leader mondial
  • Funding Circle, plateforme britannique dont l’inscription est ouverte à toutes les nationalités
  • Auxmoney, plateforme allemande dont le montant du financement participatif est généralement compris entre 1 000 et 25 000 euros
  • Finansowo, plateforme polonaise proposant des micro-prêts uniquement sur le marché nationale à un taux minima de 2 %

Related posts

Leave a Comment