Qu’est-ce qu’une banque verte ou écologique ?

banque verte

L’argent peut rendre le monde meilleur. La façon dont notre argent est investi relève principalement de la responsabilité des banques. Souvent, les banques investissent des sommes colossales dans des activités ayant un impact néfaste sur l’humanité et l’environnement. Toutefois, certaines banques, conscientes des menaces qui pèsent sur notre environnement, ont décidé d’orienter leurs investissements vers une économie durable et écologique. On les appelle « banques vertes ».

Dans quelles mesures une banque est-elle verte ou éthique ?

On dit qu’une banque est verte ou éthique lorsqu’elle réalise des investissements préjudiciables aux personnes et à l’environnement. Les investisseurs d’aujourd’hui déterminent le monde de demain. La banque doit plus que réaliser des bénéfices pour permettre la transition vers une économie durable.

Chaque investissement doit avoir un impact significatif sur l’environnement et la société. Les banques éthiques sont évaluées à travers leurs politiques sur le climat, les droits de l’homme, les droits du travail et leur transparence.

Les politiques sur le climat

Les banques vertes utilisent l’argent d’une manière qui profite aux personnes et à l’environnement et favorise le développement durable. Pour cela, elles investissent dans les énergies propres ou renouvelables afin de veiller à la préservation de notre écologie pour la génération future. Outre les investissements environnementaux, ces banques promettent aussi d’améliorer leur efficacité énergétique en réduisant leur consommation en eau et en air polluant.

Les droits de l’homme

Les banques éthiques mettent un point d’honneur sur la qualité de leurs produits et services durables pour ses clients. Certaines banques par exemple sont prêtes à financer les clients qui cherchent à apporter des améliorations écologiques dans leur projet. Par ailleurs, elles sont des défenseurs des droits de l’homme en éliminant toute forme de discrimination.

Le droit du travail

En même temps, ces banques éthiques incluent dans leur programme des obligations sociales ciblées sur des projets sociaux et durables : soutien des personnes à faible revenu, l’éducation, soutien des microentreprises appartenant à des minorités, visant ainsi à la création et à la préservation des emplois.

La transparence

La transparence est une valeur clé dans la réflexion des banques éthiques. En effet, les clients méritent de connaître où vont leurs argents et dans quels types de projets. Pour cela, certains documents restent accessibles au public afin que chaque client puisse avoir une traçabilité de leur épargne.

Les banques vertes les plus connues sur le sol français

La Fédération Européenne de Finances et Banques Ethiques et Alternatives ou FEBEA a répertorié les établissements financiers les plus verts dans le territoire européen dont deux d’entre eux sont des banques françaises. Il s’agit de la Nef et le Crédit Coopératif.

La Nef

Nef est la seule institution financière française dont les activités sont axées sur le développement communautaire. Aussi, elle investit uniquement dans des projets orientés sur l’écologie, la culture et l’énergie propre. La Coopérative envisage également à être le plus transparent que possible envers ses clients en publiant chaque année l’ensemble de tous les projets qu’elle soutient.

Le Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif suit la même voix que Nef, même s’il offre les mêmes produits et services qu’une banque standard. Il propose à ses clients des comptes d’épargne et d’investissement à visée éthique, bien que certains la critiquent de ne pas être assez transparente sur ses investissements.

D’autres banques comme la Banque Postale, la Société Générale ou la BNP Paribas souciantes des menaces environnementales commencent aussi à faire des efforts pour réduire l’impact environnemental dans leurs activités.

Articles en relation

Leave a Comment