Comprendre la TVA

taxe valeur ajoutée

Vous voulez monter votre petit business, il est sage de commencer à penser immédiatement à la TVA et de la comprendre. Le problème est que vous n’y connaissez rien à la TVA ? Découvrez dans cet article ce qu’est la taxe sur la valeur ajoutée. Quel est son rôle et comment affecte-t-elle votre entreprise ?

Principe de la taxe sur la valeur ajoutée ou TVA

La taxe sur la valeur ajoutée est une taxe à la consommation prélevée par le gouvernement sur les ventes de biens, ce qui signifie qu’elle est payée par le client final plutôt que par l’entreprise qui vend les biens ou les services. À ne pas confondre avec la taxe de vente, qui est perçue et payée par le consommateur qu’à la fin de la chaîne d’approvisionnement, la TVA est un impôt appliqué sur un produit chaque fois qu’une valeur est ajoutée tout au long de son processus de production ; de son approvisionnement jusqu’à sa vente au consommateur final.

Comment fonctionne la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ?

Le système de TVA est basé et appliqué au prix de vente mentionné sur la facture. Chaque vendeur concerné dans la chaîne de production inclut une TVA sur la facture de l’acheteur. L’acheteur voit donc sur sa facture le prix du produit hors taxes (HT), le montant de la TVA avec le taux appliqué et enfin le prix total toutes taxes comprises (TTC). La TVA, c’est simplement la différence entre ces deux prix. L’acheteur paie le montant en TTC tandis que le vendeur enregistre le montant HT dans ces comptes et le montant de la TVA sur le compte de la TVA Collectée, pour le reverser au Trésor public. La TVA déductible apparaît doivent apparaître dans les factures limitant ainsi les fraudes fiscales.

 Le calcul de la TVA

La TVA se calcule donc de la manière suivante :

TVA = PHT x le taux de la TVA

Par exemple : Si vous avez un produit au prix de 85 (HT) et le taux appliqué est de 20 % ; le montant de la TVA peut être calculé comme suit :

TVA = 85 x 20 % = 17

Dans les pays membres de l’Union européenne, le taux de TVA est variable selon les produits et/ou les secteurs d’activité concernés :

  • Le taux normal à utiliser pour la plupart des biens et services est de 20 %.
  • Le taux intermédiaire est de 10 % il s’applique aux produits agricoles bios, l’hôtellerie, les transports ou l’amélioration du logement.
  • Le taux réduit de 5.5 % qui concerne les produits alimentaires et les PPN, gaz et électricité et énergies renouvelables.
  • Le taux particulier de 2.1 % qui s’applique aux médicaments remboursables ou encore aux ventes d’animaux vivants à des fins alimentaires.

Articles en relation

Leave a Comment